Activités para-scolaires: comment les choisir?

Pratiquer un sport, jouer de la musique, faire des travaux manuels, de la couture, de la peinture, apprendre une langue, faire de la danse, etc....Vous gardez probablement de bons souvenirs des cours parascolaires que vous avez suivis quand vous étiez jeunes et vous vous promettez d’offrir ce même privilège à vos enfants. Il est vrai que les activités parascolaires permettent à votre enfant de vivre une expérience souvent très formatrice. 

Les activités parascolaires constituent une composante importante de la vie de vos enfants. La participation à ces activités permet aux enfants de développer des compétences de gestion et de communication importantes pour l’évolution de leurs compétences personnelles.

Les activités parascolaires ne sont pas formellement incluses dans le cadre des programmes scolaires. Facultatives, elles sont liées à l’enseignement, car elles sont offertes par les établissements scolaires afin de promouvoir et de développer les talents, les connaissances et les compétences des enfants.

Images 94 Imagesee

Bien choisir une activité parascolaire : 

Les bénéfices que peut apporter une activité parascolaire à l’élève concernent sa formation, sa socialisation, sa valorisation, mais aussi une inculcation de valeurs telles que la persévérance et le sens des responsabilités.

Pour qu’elle soit bénéfique à l’enfant, il est important que l’activité parascolaire choisie lui plaise. L’enfant doit avoir une liberté de choix et ses parents peuvent bien sûr l’aider à établir ses préférences en discutant avec lui. Le parent connait son enfant et a une idée des activités qui peuvent l’intéresser et lui plaire. Si l’enfant ne sait pas ce qu’il veut faire, que les parents n’hésitent pas à lui poser des questions pour savoir quelles activités l’intéressent ou éveillent son intérêt.

Un autre moyen pour permettre aux enfants de choisir au mieux leurs activités parascolaires, c’est l’organisation de cours ouverts, de présentations des activités. Par ce biais, l’enfant peut se faire une idée plus précise de ce qui se cache derrière le nom donné à l’activité

Sur base d’une participation volontaire, le but premier des activités parascolaires est d’offrir un moment agréable à l’enfant, de lui apporter un moment de distraction et de détente.

Images 93 Activités para-scolaires Activités para-scolaires

Dans le choix de ces activités parascolaires, et surtout concernant le nombre d’activités auxquelles l’enfant s’inscrit, il faut penser à garder un équilibre entre l’école, les activités parascolaire, les loisirs, la détente et la famille. Le temps consacré aux activités parascolaires ne doit pas nuire au travail scolaire, aux loisirs de l’enfant en dehors de l’école ou encore à la vie de famille.

Des types d’activités :

1- Sports :

Tout comme d’autres activités parascolaires, le sport permet aux enfants de s’évader du canevas scolaire, de se distraire, de se changer les idées le temps que dure cette activité. Selon les types de sports, les apports peuvent être divers.

Par exemple, les sports collectifs permettent de créer des relations, de prendre confiance en soi comme en l’autre qui est dans la même équipe. Les arts martiaux donnent place au développement d’une discipline, d’une philosophie de vie, du respect de l’autre,... De manière générale, l’enfant retire des activités sportives un bien-être physique et mental, de la confiance en soi, de l’humilité, de l’autodiscipline, de la détermination,... « Sur le plan psychologique, ces programmes physiques participent beaucoup à l’intégration de l’enfant dans sa vie scolaire, particulièrement s’il est un nouveau venu. En effet, la pratique d’une discipline sportive, dans laquelle il est excellent, permet à l’enfant d’avoir confiance en lui sur ses performances et sur ses capacités. Ces valeurs sont par la suite transmises dans sa façon d’appréhender les cours.

Images 92 Images 100 Activités para-scolaires

2- Jeux :

L’éducation par le jeu, aussi connue sous le nom de ludo-éducation n’est autre que l’association de l’éducation et la distraction. Le concept vise à instruire et socialiser l’enfant en intégrant des leçons dans des formes de divertissement telles : les programmes de télévision, les jeux vidéo, les programmes multimédias ou encore par la musique. Quoi qu’il en soit, il est important que l’enfant n’ait pas la sensation de travailler pendant qu’il s’amuse. Les activités lors desquelles les enfants jouent permettent de découvrir, de comprendre et de prendre plaisir aux jeux, de définir les rôles de chacun pendant une partie et de s’y tenir. Les jeux ont un aspect éducatif et social. Il s’agit effectivement de s’instruire en s’amusant, de lier apprentissage et divertissement grâce au jeu, de jouer avec d’autres enfants ou adolescents. Le jeu est source d’éveil. Il peut permettre à l’enfant de communiquer avec d’autres, de développer sa motricité, des logiques et stratégies, d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences,..

3- Activités artistiques et culturelles : 

L’imagination est le moteur du développement de l’enfant, elle a un rôle clé dans la construction des connaissances. Les activités artistiques répondent à plusieurs objectifs du décret Missions qui sont de promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne, d’amener les enfants à prendre une part active dans la vie culturelle et d’en faire des citoyens responsables. Ces activités permettent aussi le développement de capacités et compétences inattendues. Parmi les arts, il y a la musique qui est une activité parascolaire appréciée des enfants. En effet, en plus de représenter une activité de loisir, elle est également facile à mener. Il suffit d’une bonne capacité d’écoute et d’une certaine volonté d’apprendre pour réussir. Tout le monde fait de la musique, mais quand elle intègre les activités parascolaires, elle devient une bonne occasion de s’amuser pour les uns et la possibilité de développer ses talents pour les autres

Activités para-scolaires Activités para-scolaires Activités para-scolaires
Activités para-scolaires Activités para-scolaires Activités para-scolaires

Bonne idée !

1- Si votre enfant a de la difficulté à trouver ce qu’il aimerait ou à faire son choix, posez-lui quelques questions comme « Quels cours aimes-tu à l’école? », « Y a-t-il un sport que tu aimerais essayer? », « Qu’est-ce que tu voudrais améliorer? », etc.

2- Limitez les inscriptions à un cours par session par enfant. Déjà votre casse-tête sera moins pénible!

3- Commencez par une simple inscription d’une session pour tester une nouvelle activité au lieu de payer pour toute l’année. Même si le rabais est souvent intéressant en payant pour l’année, comment peut-on être sûre que notre enfant l’aimera vraiment?

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.