Trucs et astuces

Manger avec les yeux, les doigts, la bouche ...

1- La néophobie ou sélectivité alimentaire est la peur de manger des choses nouvelles. L’enfant refuse un grand nombre d’aliments nouveaux ou même connus. Un aliment peut être ressenti comme nouveau par l’enfant à cause de petits changements parfois imperceptibles pour l’adulte. C’est une phase normale du développement de l’enfant. Pour vivre avec cette néophobie, il faut être patient et persévérant mais ne pas forcer l’enfant. Le comportement sélectif diminue dès l'âge de 5 – 7 ans.

La néophobie Arton245 11538 La néophobie

2- Pour aider son enfant à reconnaître sa faim, demandez-lui: «Est-ce que ton petit ventre a encore faim?» ou «Est-ce que tu as vraiment faim ou est-ce que tu t’ennuies un peu?»

Pour marquer un progrès réalisé par l’enfant, félicitez-le simplement et évitez de le faire par un bonbon, un chocolat ou une activité particulière. De même, le dessert est partie intégrante du repas. Oubliez la phrase: «Si tu ne manges pas de légumes, tu n’auras pas de dessert. »

En présentant un plat, évoquez les souvenirs ou les histoires qui lui sont liés. Décrivez la recette d’un plat original; cuisinez de nouveaux plats. Profitez des vacances pour aborder et faire découvrir de nouveaux goûts.

Jouez avec les couleurs, les odeurs, les goûts, les textures en proposant par exemple des purées puis des petits morceaux d’un même aliment. Présentez certains aliments de couleurs différentes dans une même assiette.

Faites sentir les sachets de tisanes à la menthe, à la verveine, aux fruits et les thés fumés, noirs, blancs, verts. Proposez de goûter les tisanes non sucrées. En période de sélectivité , n’hésitez pas à présenter à votre enfant un même aliment (plat) plusieurs fois (10 fois et plus). Demandez-lui de goûter, mais ne le forcez pas à manger. 

vraiment faim                                       Images 50

3 - Faire prendre à votre enfant 4 repas par jour (petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner). Pas un de plus qui pourrait entraîner une prise de poids, ni un de moins qui pourrait faire apparaître des carences chez l’enfant.

4 - il ne faut pas forcer son enfant à finir son assiette, il faut essayer de respecter encore une fois son rythme physiologique de repas.

Images 60 Images 61 Telechargement 1 10

 

5 - Limiter la consommation de boissons gazeuses ou de jus de fruits, même s’ils sont purs à 100 %, et éviter de les siroter pour limiter le temps de contact avec les dents.

6 - Au moment de la collation, privilégier la consommation d’aliments non collants tels que les fruits, les légumes, le lait et le fromage.

7 - Privilégier les produits céréaliers à grains entiers, plutôt que ceux raffi nés. La présence de fi bres alimentaires réduit le risque de carie

8 - Limiter la fréquence de consommation des aliments à potentiel cariogène plus élevé tels que les barres de céréales, les fruits séchés, les bonbons, les rouleaux aux fruits, etc.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×